Là où j’irai de Gayle Forman

couv54357501

Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c’est une rock star adulée et l’ancien amoureux de Mia… Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu’il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d’émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau?

battement-de-coeur.jpgnkk

Dès que j’ai fini Si je reste, je me suis jetée hors du lit et couru vers ma bibliothèque pour prendre la suite !

Ces deux tomes ont été pour moi de vrai coup de coeur. Mais à choisir, je dirais que mon préféré est Là où j’irai. Ce livre a été un ras de marée d’émotion, il m’a pris aux tripes, ne pouvant plus le lâcher. Si je n’avais pas été obligé, j’aurais moi aussi fait une nuit blanche à l’instar des protagonistes, juste pour ne pas les quitter.

J’ai ressenti la rage et la détresse d’Adam, le malaise éprouvé lors de leur retrouvaille. J’ai pleuré, j’ai ris. Je n’avais qu’une seule envie : c’était d’aller voir la dernière page pour savoir comment tout cela allait finir.

L’auteure a ce talent de nous mettre dans la peau du personnage et nous faire ressentir tous cet embargo de sentiments.

On s’attache aux personnages, ils nous touchent au plus profond de notre être. Même si on est dans la tête d’Adam, et qu’on prend en quelque sorte son parti et que l’on comprend ses sentiments et actions. On arrive à comprendre ceux de Mia.

Bref! J’ai vraiment apprécié ce livre !

Citations

 » Je commence à comprendre ce que signifie mettre un point final à une histoire. Rien avoir avec un spectaculaire « avant-après ». Non, cela s’apparente plutôt à la mélancolie qu’on éprouve à la fin des vacances. Quelque chose de particulier se termine et l’on se sent triste, mais cette tristesse ne peut être que légère parce que ce quelque chose a été une période de bonheur  »

« Lacher prise. Tout le monde a l’air de dire que c’est la chose la plus facile au monde. On déplie les doigts un par un jusqu’à ce que la main soit ouverte. Mais cela fait trois ans que je serre les doigts et la mienne est verouillée. Mon être tout entier est verrouillé »

« J’ai accusé Mia de tous les maux. De m’avoir quitté et laissé exsangue. Et peut-être que cette rupture a été le germe à partir duquel une tumeur a poussé et s’est épanouie. Mais pas plus. Car cette plante vénéneuse, c’est moi qui la cultive. Je l’arrose. Je la soigne. Je grignote ses baies empoisonnées. Je la laisse s’enrouler autour de mon cou et de m’étouffer. J’ai fait ça tout seul. Je me suis fait ça tout seul. »

« Ce qui est difficile, ce n’est pas de laisser tomber, mais de prendre la décision de le faire. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s